Nouvelle webmaster

Je vous informe avec plaisir que dès maintenant Mme. Meng Tian est la responsable pour la gestion de notre site web. Elle suit à Mme. Barbara van Benthem qui a effectué cet engagement pendant beaucoup des années. Le bureau du SLACES remercie Mme. van Benthem pour son travail. Le syndicat et ses membres ont toujours profité de leur compétence et leur expérience comme experte de communication.

Au nom du bureau du SLACES

Peter Bichsel, prés.


78e assemblée générale du 23 mai à Berne

Lors de l'assemblée générale passée dans les localités de la Galérie Kornfeld SA à Berne, les membres présents ont accordée à l'affiliation de Hannes Eichenberger, Beinwil a. See. Les parrains étaient Sabine Koitka, Bâle, et Peter Petrej, Zurich.

Depuis beaucoup des années Hannes Eichenberger dirige avec son père Walter Eichenberger la librairie ancienne Dr. Walter & Hannes Eichenberger, qui était fondé en 1972. D'origine spécialisé à l'illustration ancienne, la librairie offre aujour d'hui un large choix de livres et graphisme jusqu'au 20e siècle.

Le SLACES souhaite le bienvenu à Hannes Eichenberger et se réjouit que la continuation de l'entreprise est manifesté aussi du coté du syndicat.


UNESCO World Book & Copyright Day, 23 Avril 2016

La LILA invite pour le deuxième fois de participer au jour intérnational du livre et du copyright du 23 avril 2016. A l’occasion du 100e anniversaire du mouvement DADA, le SLACES a initialisée une cooperation avec le „Cabaret Voltaire“ (www.cabaretvoltaire.ch) à Zurich.

Pour l’après-midi du samedi, 23 avril 2016 tous les membres SLACES sont invité à participer au salon spontané et d'y présenter un choix de livres sur des tables. Nous vous prions de bien vouloir nous signaler votre intérêt pour que nous puissons déjà évaluer le nombre des participants.

Plusieurs d'informations:

ILAB.org,

ILAB Blog

Youtube video.


42e Congrès et Salon International LILA du 21 au 25 septembre 2016 à Budapest

Aujourd’hui déjà nous voulons vous rendre attentif au congrès et au salon international de la LILA à Budapest. Le syndicat hongrois est le plus jeune membre de la ligue et organise avec élan cet évènement bi-annuel. Vous trouvez les informations ainsi que les documents d’inscription sur www.ILAB.org et sur ilab2016.com/en/welcome.php.

Si vous serez intéressé a partager un stand commun SLACES, nous vous prions de bien vouloir nous contacter.

•  ILAB Congrès Video

Liste en pdf contenant les livres qui étaient confisqué par la police bavaroise auprès la maison Zisska & Schauer en mai 2012

Au nom du président de la LILA, Norbert Donhofer, je vous présent la liste en pdf contenant les livres qui étaient confisqué par la police bavaroise auprès la maison Zisska & Schauer en mai 2012 et qui sont soupçonnés d’être volé de la bibliothèque Girolamini.

Nous vous recommandons d’examiner la liste ed de ne pas mettre en ligne des titres qui figurent dedans. Le confrère danois Christian Westergaard a du faire la mauvaise expérience que la police italienne cherche les titres dans l’internet, sans égard pour la provenance des exemplaires.

Je vous remercie de prendre connaissance de la liste et je reste avec mes meilleures salutations

Peter Bichsel (Président SLACES)

•  Téléchargez la liste en pdf


MEMORANDUM DE LA LILA À L’ATTENTION DES AUTORITÉS JUDICIAIRES ITALIENNES

Veuillez trouver ci-après le Memorandum envoyé ce jour par Norbert Donhofer, président de la LILA, aux autorités italiennes.

En Mars 2012, Monsieur le professeur Tomaso Montanari a été le premier à mettre en évidence un pillage culturel qui avait alors semblé se limiter à la Bibliothèque Girolamini basée à Naples. Nous savons maintenant que le directeur de la bibliothèque de l'époque, Marino Massimo de Caro, avait élargi ses pillages à d'autres bibliothèques en Italie : Montecassino,  la Bibliothèque municipale de Naples, la Bibliothèque du Ministère de l'agriculture, un séminaire à Padoue, et la bibliothèque de l’Observatoire Ximines à Florence.

Peu de temps après la découverte du vol, les autorités italiennes avaient annoncé que quatre livres provenant de la Bibliothèque Girolamini avaient été mis dans la vente publique numéro 59 (mai 2012) à Munich chez Zisska et Schauer, et avaient fait le nécessaire pour les faire saisir par la police allemande. La maison de vente a alors retiré tous les livres de cette vente - un total de 540 titres - et les a remis aux autorités allemandes à Munich, où ces livres sont stockés à ce jour.

Le Président de la LILA de l'époque - Monsieur Arnoud Gerits - avait de suite informé les membres de la LILA par une lettre ouverte et avait immédiatement proposé son aide et sa coopération aux autorités italiennes chargées de l'enquête pour faire ressortir la vérité sur ce scandale. Lorsque Monsieur Tom Congalton a été élu nouveau président de la LILA à l'automne 2012, il a donné de nouvelles assurances aux autorités italiennes à propos de la volonté de la LILA à les aider par tous les moyens possibles pour faire éclater la vérité. Ces deux offres, ainsi que de nombreux autres faites par la suite, sont restées sans réponse de la part des autorités italiennes.

Le 8 Avril 2013 Monsieur Fabrizio Govi, Président de l'Association italienne de la Librairie Ancienne, l’ALAI, a tenté de raconter la trajectoire pénale de Marino Massimo de Caro dans un discours à la Bibliothèque du Congrès; dans l'édition du "The New Yorker" du 16 Décembre 2013, le journaliste Nicholas Schmidle a décrit en détail la façon dont l'ancien directeur de la Bibliothèque Girolamini avait été impliqué. Ces deux éléments ont également été portés à l'attention des autorités italiennes.

En 2013, le libraire antiquaire italien Giuseppe Solmi a été arrêté par les carabiniers italiens, et remis en liberté peu de temps après. L’accusation :  avoir fait commerce de livres volés dans une des bibliothèques dans lesquelles Marino Massimo de Caro opérait. Le 2 Août de la même année, le commissaire-priseur Herbert Schauer a été arrêté sur la foi d'un mandat d'arrêt européen, et extradé vers l'Italie quelques semaines plus tard. L’accusation : avoir fait commerce de livres volés dans une des bibliothèques dans lesquelles Marino Massimo de Caro opérait et association de malfaiteurs. Herbert Schauer a été condamné à une peine de prison de cinq ans au début de l'été mais depuis, l'arrestation de M. Schauer a été levée par la Cour de cassation italienne.

Le dernier cas relatif à cette affaire concerne le libraire antiquaire danois Christian Westergaard. Il a été arrêté il y a plusieurs semaines devant sa famille. L’accusation: avoir fait commerce de livres volés dans une des bibliothèques dans lesquelles Marino Massimo de Caro opérait. Pour sûr, Christian Westergaard a été libéré le jour même, mais les onze livres qui ont été saisis par la police danoise au cours d'une procédure d'assistance mutuelle ont été gardés par la police danoise. La chose la plus étonnante dans ce dernier cas est le fait que ces onze titres faisaient partie du catalogue de la vente aux enchères numéro 59 de Zisska et Schauer et donc avaient déjà été saisis par les autorités allemandes en mai 2012. Concernant les onze livres qui ont été saisis chez lui, Christian Westergaard a par la suite été en mesure de prouver quand, où et auprès de  qui il les avait acquis. Cela inclut également des livres qu'il avait acquis lors de la vente aux enchères Macclesfield chez Sotheby à Londres (2006ff).

Ce n'est que quelques jours avant le début de la première vente aux enchères de Philobiblon / Bloomsbury (Rome) que les carabiniers ont confisqué tous les lots de la vente par ordre de la cour de Naples. Certains livres de cette vente étaient soupçonnés d’avoir été volés dans la bibliothèque Girolamini. Le président de l'ALAI M. Fabrizio Govi a nommé deux experts indépendants pour vérifier les livres, et M. Danesi et M. Parkin ont indiqué que pas un seul des livres de la vente ne pouvait être provenir d’une bibliothèque publique italienne.

La LILA proteste dans les termes les plus forts contre cette approche non professionnelle de la part des autorités italiennes. Un simple coup d'œil sur les listes des livres stockés à Munich aurait montré d'emblée que les livres saisis au Danemark ne pouvaient pas être ceux volés par Marino Massimo de Caro, et il ne semble pas que les autorités chargées de l'enquête sachent que dans la grande majorité des cas, les livres  ont de tout temps été imprimés en plusieurs exemplaires, et que ces exemplaires diffèrent par leur état de conservation, leur reliure ou leur provenance.

La LILA proteste également contre le fait que, à travers les procédures choisies par les autorités italiennes, des citoyens respectables et des gens d'affaires sont soupçonnés d'actes criminels et par conséquent leur réputation se retrouve compromise. Le choc subi par les familles des personnes arrêtées dans des circonstances indignes est également mentionné ici dans un souci de ne rien oublier.

La LILA proteste aussi contre le fait que, à la suite de ces mesures, toute une profession est en train d’être stigmatisée et risque de perdre son crédit auprès de ses clients privés et institutionnels ainsi qu’auprès des banques, lequel crédit a pris des décennies à construire .

La LILA est loin de vouloir donner des conseils à la magistrature italienne, mais nous renouvelons notre offre de pleine coopération aux autorités chargées de l'enquête pour aider à éclaircir ces actions criminelles. En vous fournissant une expertise nécessaire pour distinguer entre les différentes copies d’un même titre, nous pourrions être en mesure d'aider à prévenir une répétition d’événements potentiellement embarrassants et inutiles comme l'arrestation regrettable de Christian Westergaard. Une fois de plus la LILA demande aux autorités italiennes de nous fournir la  ou les listes des livres volés qui pourraient être inclus dans notre base de données de livres volés.
En tant que président de la LILA, je serais heureux de rencontrer les autorités compétentes à tout moment.

Norbert Donhofer, Président de la LILA


10 Mai 2014 - Le SLACES a fêté ses 75 ans

Le 10 mai 2014 le SLACES a fêté ses 75 ans avec un dîner festif à Berne. Dans son salut de bienvenue, le président Peter Bichsel, a souligné que le syndicat prend sa vigeur de la diversité de ses membres et que ceux-ci profitent de l’échange informel entre-eux. Avec ses textes rhythmiques et onomatopéiques l’auteur Beat Sterchi a beaucoup contribué au divertissement des membres présents, y inclus ceux provenant d’outre le fossé de Roesti.


Actualités du SLACES ou de ses membres: catalogues, expositions, salons, revues de littérature spécialisée ou articles sur le commerce Suisse et étranger

Bücher suchen - weltweit

ILAB-Volltextsuche: